[Bilan + Mini-Avis] Juin 2014

Bonjour ! Après une pause du blog pour cause de bac, je me décide enfin à me remettre à écrire des articles en ce jour de veille des résultats particulièrement stressant. Ce mois-ci, si le blog a été plutôt déserté, mes lectures ont également pâti des révisions et de l’anxiété, ce qui fait que j’annonce un total de 2 romans lus (oui…) en juin. Voilà pourquoi j’ai décidé de me contenter de “mini-avis” dans ce même article.

Attaquons sans plus attendre avec La nuit des temps de René Barjavel.

la nuit des temps1971, aux éditions Pocket junior (393 pages).
Résumé : une équipe de scientifiques étudiant le Pôle Sud fait la découverte extraordinaire de ce qui semble être une ville futuriste enfouie sous la glace. Là, dans une capsule hors du temps, on retrouve un couple d’humains endormis depuis 900 000 ans.
Mon avis : j’ai passé un bon moment avec ce roman, qui contient un plot twist assez intéressant sur la fin. Cependant, avec du recul, je me rend compte que l’histoire fait tout de même plutôt vieillote (c’est de la science-fiction mais qui en 2014 est loin d’impressionner), et que tout un passage de ‘course-poursuite’ m’a paru assez répétitif. Malgré tout, le roman est bien écrit et s’est lu très vite car le mystère entourant la civilisation perdue d’Eléa m’a tout de même intrigué.

3 pts

On termine ce court article avec un policier : Pars vite et reviens tard de Fred Vargas.

vargas2001, aux éditions J’ai Lu (347 pages).
Résumé : Joss Le Guern, crieur sur une place de Paris dans les années 1990, reçoit des messages étranges qu’il lit avec méfiance. Le commissaire Adamsberg, lui, est intrigué par les 4 inversés qui fleurissent d’un bout à l’autre de la ville. Ces deux évènements plutôt distincts se révèlent l’annonce d’une catastrophe revenant d’âges oubliés.
Mon avis : autant je n’aime pas les policiers en règle générale, autant celui-ci m’a charmé. Il y a énormément de points positifs à lister, notamment les personnages qui à mon avis portent l’intrigue en elle-même surprenante (ce qu’on se doit d’attendre d’un thriller, certes). Adamsberg, le policier à la mémoire des noms déplorable, un peu excentrique mais brillant ; Le Guern, le Breton ; Decambrais, conseiller en choses de la vie… Certains aspects sont ‘clichés’ mais ces figures hautes en couleurs donnent un charme fou au roman. En bref, je n’hésiterai pas à lire d’autres aventures du commissaire Adamsberg.

5pts

C’est tout pour ce mois de juin ! Alors maintenant que je suis libre d’obligations scolaires, je ne sais plus quoi lire et j’hésite particulièrement entre deux romans que voici :

anna karenine north and south

 

Je serai ravie d’avoir des avis sur l’un et l’autre pour m’aider à faire mon choix ! Dans les deux cas, ce sont des lectures plutôt conséquentes.

 

 

A bientôt !

[Avis] The Perks of Being a Wallflower, Stephen Chbosky

perksTitre : The Perks of Being a Wallflower / Le Monde de Charlie
Auteur : Stephen Chbosky
Date de publication : 1999
Editions Pocket Books, 230 pages.

Le film réalisé par Stephen Chbosky est sorti en 2012 sous le même titre, avec à l’affiche Logan Lerman, Emma Watson, et Ezra Miller.

Résumé : Charlie n’est pas quelqu’un de populaire, d’ailleurs, on semble soit l’ignorer, soit le descendre sans arrêt. Lorsqu’il rentre au lycée, il va cependant décider de vivre sa vie, de “participer”. Il prend alors un chemin qui l’amènera à beaucoup apprendre sur le monde et sur lui-même.

Ce roman m’a laissé un sentiment mitigé, et après l’avoir refermé j’ai eu du mal à en penser quoi que ce soit. Maintenant que j’ai vu le film également, je peux dire que oui, j’ai beaucoup aimé, et que j’ai été touchée. Bizarrement j’ai ressenti plus d’émotions en visionnant le film, ce qui ne m’arrive pas souvent, mais je pense savoir pourquoi.

Tout d’abord, le style d’écriture n’a pas marché pour moi. Dès le début j’ai su que j’allais avoir du mal avec le ton naïf/enfantin, et bien que passé les premières pages, je n’y faisais plus vraiment attention, ça a eu l’effet d’une barrière entre les sentiments des personnages et moi. Le film m’a donc renvoyé tous ces “feels” dans la tête et j’ai pleuré sur la fin, parce qu’après avoir lu les lettres de Charlie, difficile de ne pas être ému par ce qu’il a vécu.

Ce qu’il a vécu est un autre point négatif pour moi, car je trouve qu’il vit trop de choses. Ça contribue au message du roman mais l’auteur aborde quand même de près ou de loin le suicide, l’avortement, l’homosexualité/homophobie, le viol, la drogue, la violence, les problèmes mentaux, et j’en oublie probablement. Je ne dis pas que ces choses ne sont pas réelles, mais je suis passée par mes 16 ans (qui ne sont pas encore si loin) et heureusement, je n’ai pas eu le malheur de traverser tout ça. Ajoutons à ce bilan que le narrateur a de sérieux problèmes émotionnels et qu’il a visiblement du mal à juger correctement les situations qu’il rencontre, et ça devient difficile à croire. Et puis, j’ai du mal avec cette image de l’adolescence forcément bourrée d’alcool, de soirées, de drogues…

Bref, à la lecture ça m’a semblé un peu trop. Il n’empêche que l’histoire est plaisante et que l’amitié qui nait entre Charlie, Sam et Patrick m’a enchanté. Ce genre de choses n’arrivent pas dans la vraie vie (un garçon complètement à l’écart qui du jour au lendemain acquière une vie sociale de taré et des meilleurs amis pour la vie ?) et ça fait du bien de voir Charlie, qui le mérite tellement, recevoir autant de considération et d’amour.

Je me rend compte que ma critique est plutôt négative, et pourtant ce sera un 4/5 pour ce roman parce que Charlie est attachant  dans sa sincérité et son espérance, qu’il s’agit d’un de ces livres qui donne envie de lire tous ceux qui sont cités par le narrateur (je regrette de ne pas avoir fait une liste au cours de ma lecture), et que tous les personnages secondaires sont émouvants chacun à leur manière.

Un plus pour le film qui m’a fait ressentir toutes les émotions qui m’échappaient à la lecture, et que j’ai énormément aimé !

4 pts

[Bilan] Mai 2014

Un total de 8 romans lus pour le mois de mai. Cliquez sur les images pour accéder aux chroniques correspondantes

Parmi ces œuvres, on peut compter deux coups de cœur : Eleanor & Park de Rainbow Rowell,  et The Lies of Locke Lamora de Scott Lynch.

lieseleanor park

 

 

 

 
Trois très bonnes lectures : Fangirl de Rainbow Rowell, The Hitchihiker’s Guide to the Galaxy de Douglas Adams et The Perks of Being a wallflower de Stephen Chbosky.

19174917_zpsfc098c7bhitchhikersperks

 

 

 

 
Et enfin, trois lectures sympathiques, sans plus : Les Rois Maudits de Maurice Druon, Divergent de Veronica Roth, et Cronica de una muerte anunciada de Gabriel Garcia Marquez.

la reine étrangléedivergentcronica-de-una-muerte-anunciada-bolsillo-libro-image-big-png

 

 

 

 
Un très bon mois, donc, aucune vraie déception et beaucoup de découvertes !