[Avis] Le Cimetière du diable, Anonyme

ImageLe Cimetière du diable

Anonyme ; 2010 ; Le Livre de Poche, 499 pages.

Ce roman s’inscrit dans la saga du Bourbon Kid, dont le premier volet s’intitule Le Livre sans nom. Contrairement aux autres romans de la saga L’Oeil de la lune et Le Livre de la mort, Le Cimetière du diable est en fait un flashback. On y retrouve les personnages des autres romans quelques années avant les évènements du Livre sans nom.
Résumé : Tous les ans à Halloween, se tient un concours de chant intitulé “Back From the Dead” à l’Hôtel Pasadena, un établissement perdu au milieu désert. C’est là que, ayant gagné son week-end à l’hôtel grâce à un concours, Sanchez va faire la connaissance de la Dame Mystique, son ami Elvis, Judy Garland, un Blues Brothers improvisé, Kurt Cobain, mais aussi le Bourbon Kid. Une atmosphère étrange plane sur le concours de chant, et il semble bien porter son nom…
xx
Il y a plusieurs raisons qui m’ont poussé à acheter ce roman. Déjà, un jour, en me baladant dans le rayon livre d’un supermarché, je suis tombée sur Le Livre de la mort. La couverture de ce bouquin m’a fait flipper. En plus, l’auteur est anonyme. Il en faut peu pour m’effrayer mais j’ai reposé le livre maudit vite fait bien fait ! Mine de rien, il avait piqué ma curiosité, alors je suis allé me renseigner sur internet, surprise de découvrir des tas de critiques élogieuses. J’ai donc sauté sur l’occasion dès que je suis retournée au magasin. Malheureusement, le premier tome de la série n’était pas disponible, et je me suis rabattu sur Le Cimetière du diable, qui semblait être un peu à part.
xx
Dans toutes les critiques que l’on peut trouver la saga d’Anonyme, on peut lire presque systématiquement une allusion à Quentin Tarantino. Alors déjà, inculte que je suis, je n’ai jamais vu un seul de ses films… J’espère y remédier bientôt, mais pour l’instant je ne peux donc pas comparer. J’ai été terriblement déçue de ce roman… Tout est vraiment trop abusé, dès le premier chapitre, une telle dose d’exagération m’a fait sourire. Au début, c’est sympa. Et puis au fur et à mesure de l’avancement de l’histoire… je ne trouvais plus ça sympa du tout !
Aucun personnage (à part peut-être la jolie Judy Garland/Emily et quelques autres) ne peut dire une phrase sans prononcer le délicieux mot “putain”. Ce n’est pas que ça me choque, mais c’est lourd au bout de quelques dizaines de pages. J’ai un bel exemple de phrase qui m’a laissé dubitative : “Le canon froid se logea à la perfection entre ses deux fesses humides de transpiration. […] L’arme sortit bien plus facilement […] parce qu’elle était à présent lubrifiée par la sueur de son cul“. Charmant !
Sans parler de l’abrupte basculement dans le fantastique avec un combat entre Dieu et les créatures du mal (vampires, zombies…) qui sort d’on-ne-sait-où… Je n’ai presque pas ressenti de suspense, alors que c’est quand même un thriller.
xx
A part Sanchez qui est le boulet de service complètement stupide, les autres personnages masculins (Elvis, Angus, Gabriel, le Kid…) sont vraiment trop clichés pour moi. Ils se ressemblent tous, le Bourbon Kid est le stéréotype du type sans pitié (ou presque) qui a vécu un traumatisme dans sa jeunesse, etc, etc. A vrai dire, je m’attendais un personnage beaucoup plus mystérieux, à un vrai méchant qui prend plaisir à tuer (bon, dit comme ça…), à une intrigue angoissante… Ici, les dialogues sont toujours pareils, je ne me suis attachée à aucun personnage, bref, je n’ai pas vraiment eu envie d’aller au bout.
xx
Malgré tout, ce genre doit plaire à certains puisque je ne vois pas beaucoup d’avis négatifs sur cette saga… Ça reste lisible, on arrive vite à la fin, et ça peut sûrement faire passer un  bon moment si on ne réfléchit pas trop, mais cette lecture m’a vraiment déçue !
1 pts
Advertisements