[Avis] Apprendre à vivre de Luc Ferry

27-apprendre_a_vivre3 Titre : Apprendre à vivre, Traité de philosophie à l’usage des jeunes générations
Auteur : Luc Ferry
Date de parution : 2006

Luc Ferry, ancien ministre de la l’Éducation, tente ici une vulgarisation de l’histoire de la philosophie afin de la rendre accessible et claire aux jeunes (et moins jeunes) qui n’auraient aucunes notions préalables.

Forme, construction

L’essai se divise en six grandes parties : Qu’est-ce que la philosophie ?, Un exemple de philosophie antique, La victoire du christianisme, L’humanisme, La postmodernité, et Après la déconstruction. On assiste donc à l’évolution des idées, des conceptions du monde, de l’antiquité à nos jours avec dans la dernière partie, l’avis de l’auteur sur le chemin à prendre au XXIème siècle.
L’ensemble est clair, se lit rapidement et il y a peu de passages compliqués ou obscurs. Luc Ferry tutoie son lecteur et s’adresse à lui comme s’il s’agissait d’un petit cours improvisé (pour faire référence à l’avant-propos).
J’ai trouvé que l’auteur se répétait énormément tout au long du livre mais il faut avouer que ça a le mérite de faire rentrer les différentes idées, en plus de les mettre en relation efficacement. “La pédagogie est l’art de la répétition“, dit-on, et ça n’est pas faux !

Fond, l’initiation à la philosophie

Luc Ferry fait partie des philosophes actuels qui n’ont pas beaucoup de crédits et qui sont régulièrement critiqués pour leurs apparitions dans les médias. Je ne saurais pas vraiment dire si c’est fondé (j’imagine que ça l’est), mais il n’empêche que j’ai trouvé son livre intéressant pour quelqu’un qui comme moi ne connait rien au monde de la philosophie. Il présente cinq grandes pensées tout en montrant le processus qui amène à une nouvelle vision du monde, à la fin, j’ai une idée globale de l’histoire de la philosophie, je n’en demandais pas vraiment plus d’autant que ça m’a vraiment donné envie de me procurer quelques écrits de grands philosophe. En effet, l’auteur cite régulièrement les auteurs auxquels il fait allusion ce qui est un bon point à mon avis : on a vraiment l’occasion de lire le texte original et de se faire une idée des œuvres qui sont abordées.
J’ai particulièrement aimé le passage sur l’humanisme, qui m’a permit de découvrir un aspect de ce mouvement que je n’avais pas étudié l’année dernière, et celui sur la postmodernité avec Nietzsche : je connaissais l’homme de nom mais je ne connaissais pas son point de vue philosophique, en dehors de son aversion pour la religion.

Pour finir, je recommande ce cours essai pour se donner une première idée de ce qu’est la philosophie. Ensuite, il est certain qu’il faut avoir la curiosité d’aller lire les œuvres originales dont il est question dans le livre pour approfondir et se faire sa propre opinion.

4 pts

Advertisements