[Avis] Eleanor & Park, Rainbow Rowell

eleanor parkTitre : Eleanor & Park
Auteur : Rainbow Rowell
Date de parution : 2012
Éditions Orion, 336 pages.

Les droits sur Eleanor & Park ont été achetés par les studios DreamWorks qui prévoient une adaptation pour 2015.

Résumé : Eleanor est nouvelle, rousse, grosse, et s’habille avec ce qu’elle trouve. Park est l’asiat’ du coin, qui échappe tout juste aux moqueries parce qu’il existe des gens comme Eleanor. Lorsqu’ils se retrouvent voisins dans le bus scolaire, les deux adolescents se lient petit à petit autour de leur amour des comics et de la musique New Wave.

J’ai oublié de préciser que l’histoire se déroule en 1986. Ma maman avait l’âge d’Eleanor en 1986. Autant dire que l’époque à laquelle Rainbow Rowell a décidé de s’intéresser donne beaucoup de charme au roman (comme s’il avait besoin de plus de charme !). Les cassettes, les walkmans, personnellement je n’ai que très peu connu, on était déjà passé aux CDs quand j’ai eu l’âge de m’y intéresser. J’ai adoré voir à quoi ressemblait la vie des ados il y a vingt ans, et surtout me rendre compte qu’ils n’avait que le téléphone fixe ou les lettres pour communiquer ! C’est stupide mais aujourd’hui, on ne réalise plus du tout qu’il y a peu, personne n’avait de téléphone portable ou internet.

Bref, partant de ce contexte qui m’a déjà beaucoup plu, on rencontre donc Park, garçon d’origine coréenne, et Eleanor, la nouvelle au lycée dont la vie familiale est extrêmement bouleversée. Le roman m’a arraché des larmes dès le début. Vraiment, c’est assez bizarre parce que je n’avais pas encore eu le temps de m’attacher tant que ça aux personnages mais je crois que tout lycéen d’aujourd’hui pourra témoigner : les dynamiques qui se mettent en place entre les jeunes dans ce livre sont les mêmes qu’aujourd’hui. Les ados étaient les mêmes en 1986 dans le Nebraska qu’en 2014 en France. Je comprend tout à fait la situation de Park et Eleanor, et tout comme avec Fangirl de la même auteur, je ne peux pas m’empêcher de me sentir à la place des protagonistes (d’où toutes les émotions).

Face aux autres qu’ils ne comprennent pas, les deux héros vont développer des liens surprenants de sincérité, qui ne peuvent laisser personne indifférent. J’ai adoré les voir amorcer leur relation en silence jusqu’à ce qu’ils réalisent, toujours sans le dire explicitement, qu’ils sont tombés amoureux. Rainbow Rowell ne fait pas l’erreur de rendre leur histoire trop évidente et simple. Au contraire, les deux personnages ont leurs propres insécurités et agissent parfois pour les mauvaises raisons, ils sont maladroits, peu sûrs d’eux, et doivent de plus faire face à des problèmes extérieurs.

Eleanor est d’autant plus touchante qu’elle a une vie très difficile, aussi bien à la maison qu’en cours. Sa famille, pauvre et déchirée, ne lui permet même pas de se sentir en sécurité chez elle, ce qui explique ses réticences par rapport à Park. Lui ne peut de son côté pas comprendre les hésitations de la jeune fille puisque son image de l’amour est celle de ses parents, amoureux comme au premier jour et formant une famille stable et heureuse.

La fin du roman m’a un peu frustrée, ce sera mon petit point négatif, mais on peut en faire ce que l’on veut et personnellement, je sais comment je veux que tout se termine. J’ai l’impression que j’aurais pu disserter sur Eleanor & Park, mais je vais m’arrêter là avec un bonus trouvé sur le site de Rainbow Rowell :

Les musiques qui parsèment le roman sont presque toutes compilées sur son compte Spotify. Le site est gratuit depuis quelques mois donc n’hésitez pas à vous inscrire. Elle a composé plusieurs playlists, dont celle-ci : Eleanor & Park, the Sountrack, avec de super morceaux New Wave qui auraient  de quoi rappeler sa jeunesse à mon papa !

Rainbow Rowell semble avoir un don pour écrire des histoires saisissantes de justesse et celle-ci a été un coup de cœur, que j’ai même préféré à Fangirl. Eleanor et Park resteront sûrement longtemps deux des personnages les plus touchants que j’aie pu découvrir.

5pts

Advertisements

One thought on “[Avis] Eleanor & Park, Rainbow Rowell

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s